La scie à sol, ou scie de sol, est employée pour le sciage d'objets ou de matériaux au sol. Elle s'utilise essentiellement pour faire des saignées en voirie, mais permet de couper dans le bitume, l'asphalte et le béton. Elle est équipée de disques de coupe : ils se choisissent en fonction du diamètre supporté par la machine et du type de travail (à sec ou à l'eau).

Scie à Sol

Ce qu'il faut savoir sur la scie à sol

Comme son nom l'indique, ce modèle spécifique de scie électrique sert à couper dans la matière du sol. Sa lame dentée peut s'utiliser sur de nombreux matériaux.

Description de la scie à sol

Cette machine permet de réaliser des coupes droites et précises dans le matériau. La rotation de la lame dans le béton frais permet d'optimiser sa densité de part et d'autre de la lame. De cette manière, vous évitez l'apparition de microfissures dans le béton. La scie à sol est une machine de taille et de puissance importantes. Son utilisation nécessite un entraînement préalable et le port d'équipements de protection.

Le châssis est monté sur des roues pour le déplacement de la machine, qui se dirige grâce au bras de guidage. Ce dernier est réglable pour s'adapter à la position et à la hauteur du travailleur. Le disque de coupe est animé par un moteur électrique ou thermique (essence ou diesel) grâce à la courroie trapézoïdale. Cette dernière est protégée sous un carter en acier.

La taille de lame supportée dépendra de votre machine, mais son diamètre est généralement compris entre 300 et 600mm. Un volant ou levier permettent de remonter ou d'abaisser la lame, pour une saignée plus ou moins profonde. La profondeur de coupe dépend du modèle de la machine et des disques diamants supportés, mais elle est généralement inférieure au rayon du disque de coupe. La protection de lame - le capot - est un dispositif de sécurité mis en place pour éviter tout contact accidentel. Elle protège également des projections de débris ou de fragments.

Les commandes se trouvent au niveau des mains, près du bras de guidage. La scie de sol est dotée d'un réservoir d'eau pour la lubrification ou le refroidissement de la machine. Elle peut aussi être raccordée à une arrivée d'eau externe. La présence du bras pointeur aide à ce que le disque et le tracé soient parfaitement alignés, pour un sciage sur le sol régulier.

Il s'agit d'un matériel très lourd qui nécessite une grue, un chariot élévateur ou un palan pour le transport et les déplacements. Le levage est facilité par la présence d'un anneau prévu à cet effet.

Comment choisir sa scie à sol ? 

Pour une entreprise du bâtiment, acheter une scie à sol est le meilleur moyen pour faire des tranchées dans le béton frais ou ancien. Si vous effectuez des travaux de voirie, cet équipement vous permettra également de réaliser des saignées.

Les critères à étudier lors du choix de votre modèle sont :

  • le type de motorisation
  • l'utilisation et le matériau à couper
  • le diamètre et le type de disque diamant supporté
  • la profondeur de coupe maximum

Pour le travail en intérieur, on privilégie la scie de sol à moteur électrique. Il se branche sur le secteur ou un groupe électrogène. L'extérieur et l'air libre sont plus propices pour l'utilisation d'un modèle à moteur thermique. Pour les coins, les endroits difficiles d'accès et les finitions, vous devrez envisager de vous procurer une version portative.

Comment choisir la lame de sa scie à sol ?

Les lames font partie des consommables à vous procurer absolument avec votre machine. Il en existe deux grands types : pour le travail à sec ou pour le travail avec lubrification à l'eau.

Vous recherchez des disques pour scie à sol adaptés à l'activité de votre entreprise en TP Bâtiment ? Les disques diamant STIHL, Carbodiam, Norton clipper ou Barikell sont conçus pour la découpe de béton frais. Ceux de la marque Tyrolit sont adaptés à la coupe de grandes surfaces. Ils s'utilisent pour le tronçonnage de béton vieux ou frais (FSMG4, orange, etc.). Notez que les disques de Tyrolit sont également adaptés pour les découpeuses thermiques.

Quand utilise-t-on une scie à sol ?

La scie à sol s'utilise essentiellement pour des travaux de voirie afin de faciliter l'insertion de câbles ou de boucles d'induction sur la route, par exemple.

Les utilisations de la scie à sol

En fonction des modèles et du type de disque, elle s'emploie pour couper du béton, du carrelage, de l'asphalte ou du bitume. La vitesse de coupe doit être réglée selon la nature du matériau. Plus il est dur, moins sa vitesse de rotation doit être élevée, en particulier sur le béton sec à agrégats durs et/ou à armature épaisse.

La scie à sol permet une découpe précise. Elle facilite les travaux de canalisation sur les bords de route en bitume grâce à cette coupe nette. L'utilisation d'un marteau piqueur – un outil de démolition - ne garantira pas un résultat régulier et pourrait même compromettre la structure de l'existant.

Pour la découpe du béton

Le béton se dilate lors de la prise et menace de former des fissures. Pour les éviter, on canalise la déformation mécanique du matériau en posant des joints de dilatation. Leur fonction spécifique est d'en absorber l'expansion. Pour les installer, il faut réaliser des rainures régulières dans le sol en béton avec une scie de sol.

Cette machine s'utilise pour scier les joints de dilatation ou pour faciliter l'insertion de câbles et de tuyaux dans le béton. Elle s'emploie également pour retirer du béton frais (et éviter la formation de microfissures), pour créer des ouvertures dans le béton armé (trémies ou escaliers) ou pour la rénovation et la réparation de sols en béton.

La couche de béton doit présenter assez de portance pour supporter le poids de la machine et de l'opérateur. Sa prise ne doit pas être trop avancée, sinon la scie de sol aura du mal à fonctionner.

Mesures de sécurité

En raison de la puissance et de la nature de cette machine, certaines précautions doivent être prises pour une utilisation sécurisée.

Pour l'opérateur

Le personnel doit être préalablement formé, ou au moins s'entraîner à l'utilisation de la machine, mais aussi aux principes généraux régissant le bâtiment. Les essais se font sur terrain dégagé, en relevant le disque de coupe.

L'utilisation de la scie à sol nécessite que l'opérateur porte des vêtements de sécurité et des équipements de protection individuelle. Les chaussures de sécurité disposent d'un embout en acier de type coque et des semelles antidérapantes. Il est également équipé de gants et d'un masque de protection. Son casque doit lui apporter une protection acoustique. Pour les yeux, on porte une visière de sécurité ou des lunettes de protection. Le gilet de visibilité est porté sur la tenue, qui doit être près du corps pour des raisons de sécurité.

Manipulation de la scie à sol

Il faut toujours suivre les instructions du manuel pour l'utilisation de cette machine, et ne l'employer que pour les usages indiqués par le constructeur.

La scie à sol ne doit pas être utilisée pour la coupe de matériaux tels que le bois, le plastique ou le métal. Elle n'est pas conçue pour la découpe d'éléments mobiles (même s'ils sont en béton) ou pour une utilisation immergée. L'utilisation de la scie à sol se fait avec refroidissement de l'appareil et de l'outil de coupe, sauf pour le travail à sec. Les disques diamants doivent être adaptés en fonction du type de travail et du matériau.

Au niveau du poste de travail

Il faut en premier lieu s'assurer qu'il n'y a pas de conduites d'électricité, de gaz ou d'eau sur le tracé de coupe. Si le passage sur ces éléments est délibéré, il est nécessaire de s'assurer que les câbles électriques sont hors tension et que les conduites sanitaires ou de gaz ont préalablement été vidées.

Le tracé doit aussi éviter toutes structures de soutènement ou porteuse importantes, sous peine d'effondrement statique ou d'affaissement du bâti.

Pensez également à étudier la position des fers d'armature dans le sens longitudinal. S'ils longent le tracé de coupe, vous devez connaître à quelle profondeur ils se trouvent sous la surface. Une trop grande proximité de l'outil de coupe peut endommager la machine à cause de la chaleur générée. Si les travaux prévoient la coupe de fer, pensez à réaliser une précoupe avec les disques diamantés adaptés. Sans cela, la coupe pourrait être déviée et suivre le fer sur sa longueur. Cela entraîne une usure prématurée de la machine et de très fortes vibrations qui nuiront à la scie à sol.

La surface doit être exempte d'encombrement pour que la scie à sol puisse circuler librement. Pensez à installer un éclairage suffisant, surtout si vous travaillez en intérieur. Prévoyez également une aération adéquate, car la vapeur d'eau produite par la scie de sol est nocive pour la santé.

Le repérage se fait grâce à la ligne de coupe, qui réalise les repères à travers lesquels la lame va passer. L'ordre de coupe doit être déterminé avant le début des travaux. En cas de présence de zones dangereuses, la signalisation et la sécurisation du périmètre sont obligatoires. Il s'agit par exemple de la partie se trouvant autour de l'appareil de coupe, mais aussi en dessous si vous coupez un plafond depuis le haut, par exemple.

La boue générée par la scie de sol est très glissante : assurez-vous que toutes les dispositions sont prises pour éviter des blessures par glissement. Si vous l'utilisez sur des blocs, prévoyez le nécessaire pour la chute ou le maintien des parties coupées.

Comment utiliser la scie à sol ?

Une fois que vous vous êtes assuré que les travaux puissent être effectués, vous pouvez commencer la découpe.

Avant la coupe

Adaptez la lame au travail à effectuer et vérifiez son bon état. Rabaissez le capot protecteur sur la lame pour protéger les ouvriers des projections dangereuses et potentiellement mortelles. Assurez-vous que les systèmes de refroidissement et de lubrification soient fonctionnels pour la coupe à l'eau.

Une fois la scie à sol mise en marche, effectuez une course d'essai pour vérifier ses réglages.

Coupe de guidage

La coupe de guidage est fortement recommandée pour vous assurer les meilleurs résultats. Elle se fait avec une profondeur de coupe de 10% du diamètre du disque diamanté.

Précoupe

La coupe de grande profondeur se fait obligatoirement en plusieurs passages. L'utilisation de lames de 700 mm de diamètre et plus nécessite une précoupe. Elle s'effectue au moyen d'un disque diamanté de diamètre inférieur. Lors de cette première étape, la largeur de segment doit être supérieure à la deuxième.

Pendant le sciage

Vérifiez régulièrement la pénétration et le sens de coupe de la lame. L'eau doit arroser en permanence en cas de travail avec eau. Si la lame se bloque, sortez l'outil de la coupe. Si vous n'y arrivez pas, mettez la machine à l'arrêt complet avant de démonter l'outil de coupe sur la tête de scie. Vous pourrez ensuite extraire la lame seule.

À la fin de chaque coupe, sortez toujours du matériau avec la lame en mouvement. Bloquez ensuite la lame dans sa position la plus haute. Une fois les travaux achevés, arrêtez complètement la scie de sol pour pouvoir nettoyer la lame.

Comment entretenir sa scie à sol ?

Comme pour tout autre équipement ou outil, le nettoyage et la maintenance rallongeront la durée de vie de votre scie de sol. Ils assureront également le fonctionnement optimal de la machine.

Avec l'utilisation, des rejets de béton vont s'accumuler dans la mécanique. Il est donc nécessaire de nettoyer la machine après chaque utilisation, et ce, avant que le béton ne prenne. Utilisez un nettoyeur à haute pression pour les déloger ou un poste de lavage. Assurez-vous également que les conduits d'eau ne soient pas obstrués après chaque utilisation.

Les consignes de maintenance sont renseignées par le constructeur dans le mode d'emploi. Le carnet d'entretien doit être tenu à jour, notamment avec les dates de graissage et de lubrification. Si votre scie à sol est équipée d'un moteur thermique, vous devrez également vérifier les niveaux d'huile moteur, et en rajouter si besoin.